Changement ou transition?

Chaque changement passe inévitablement par une phase de transition.

Ces deux processus doivent être gérés simultanément. Aucun changement significatif ne peut réussir dans l’ignorance ou le mépris de la transition.

Si une transition n’est pas bien gérée, elle ralentit le changement 

D'après William BRIDGES, il y a une grande différence entre un changement et une transition.

Le changement est un processus extérieur qui se fait de façon extérieure, parfois de manière instantanée mais toujours visible : exemple licenciement, la séparation, la perte d’un proche…

La Transition est un processus intérieur (émotionnel, intellectuel, spirituel…) que nous allons devoir traverser pour intégrer intérieurement le changement extérieur. Qu’il soit décidé ou subi.

 

Le travail de transition se fait en 3 grandes étapes et il y a tout un travail à faire pour ne pas rater ce processus .

La transition débute par une phase de "deuil" où la personne met fin au passé. Vient ensuite une phase de "flottement" durant laquelle elle traverse une zone neutre (ou chaos) et aboutit enfin à une phase de "nouveau départ" ( renaissance ou renouveau) où elle consolide ses nouveaux repères.

 

Le travail du deuil ( renoncement et fin de la situation actuelle)

La première phase d’une transition est une fin, qui implique de faire le deuil de la situation que l’on quitte. Cette phase peut se révéler douloureuse, même dans le cas d’un changement désiré, puisqu’elle oblige à poser un regard sur les bons et mauvais côtés de notre vie. De plus, elle peut renvoyer à d’autres pertes passées et aux émotions qui s’y rattachent. Cette phase laisse place à un vide, parfois angoissant, que l’on va chercher à quitter au plus vite. Cependant, elle est un passage obligé à toute transition.

 

Le désengagement : se retirer des lieux et des fréquentations liés à l’ancienne façon de faire.

Le démantèlement : Rompre à l’intérieur de soi les liens qui nous connectaient à ses anciennes habitudes, à notre ancien écosystème.

La dés-identification : perdre mon identification que je m’étais forgé dans cette ancienne situation. Se reconstruire une nouvelle identité.

Le désenchantement et la non désillusion : Honorer cette situation dans laquelle j’évoluai mais maintenant je décide de passer à autre chose. Voir la réalité telle qu’elle est.

La désorientation : On quitte un système que l’on connait, on est sans repère.

La zone neutre ou phase de Chaos ( doutes et incertitudes)

Une phase tellement inconfortable que l’on peut être tenté de partir sur de nouveaux projets, de nouvelle idée alors que nous n’avons pas pris le temps de créer de nouveaux schémas de comportements et quitter l’ancienne mentalité. D’où, le fait que certaines personnes reproduisent à l’infini les mêmes schémas de vie.

Cette phase se définit par un temps de vide et de questionnements, souvent délicate, et pourtant indispensable pour nous extraire de nos habitudes passées. Elle est l’occasion d’accéder à une nouvelle conscience de soi et permet de définir ce que nous voulons désormais.

La vivre pleinement, en analysant nos émotions, permet de se réorienter, de se réinventer intérieurement et d’aboutir à la transformation essentielle qui s’effectue lors de toute transition.

Cette phase est très importante dans la réussite de la transition et l’adaptation au changement vécu.

D'où l'importance de se faire accompagner.

L'acceptation : Un nouveau départ

Phase de clôture de la transition, l’acceptation nous replace dans l’action, validant ainsi l’aboutissement de notre phase de réflexion. Prêts à vivre la nouvelle situation, nous saurons saisir les occasions qui feront de ce changement une nouvelle opportunité.

A ce moment, il y a un déclic, une idée, une paix qui nous fait nous dire que nous sommes prêts. Que nous sommes  à notre place, au bon endroit.